Sites Touristiques et Curiosites

Le Burkina Faso, destination touristique de choix en Afrique de l’Ouest, réunit des avantages comparatifs certains constitués par le sens de l’hospitalité et la gentillesse légendaires de ses habitants ainsi que des ressources touristiques nombreuses et diverses. Pour valoriser ce riche patrimoine, le pays a été découpé en quatre (4) grandes zones touristiques qui sont : la zone du Centre, la zone de l’Ouest, la zone de l’Est et la zone du Sahel.

La zone du Centre

Très influencée par Ouagadougou la capitale politique et administrative qui abrite régulièrement de grandes rencontres régionales, sous régionales et internationales (séminaires, conférences, congrès ou ateliers, etc.), la zone du Centre est la zone du tourisme d’affaires et de congrès. Elle présente également comme attractions principales:

  • le Site granitique de Laongo:

Véritable musée à ciel ouvert, ce site situé à 45 kilomètres de Ouagadougou, présente des chefs d’œuvre d’artistes nationaux et internationaux  qui s’y réunissent périodiquement pour sculpter le granit.

  • Le Parc Urbain Bangr Wéoogo:

Poumon vert de la ville de Ouagadougou, ce parc est un lieu où l’on peut se promener, voire quelques animaux sauvages, l’écomusée et se détendre. http://bangr-weoogo.csregistry.org

  • Le musée national

Dans ce musée est exposé un échantillon du riche patrimoine burkinabé : masques traditionnels des principales ethnies et d’importantes collections d’objets artisanaux, comprenant des instruments de musique (tam-tams, balafons, etc.) des paniers, de la poterie, des outils agricoles, etc. Il y est également reproduit sur un vaste espace, des constructions traditionnelles typiques à chaque ethnie.

  • Le musée de la musique:

Unique dans la sous-région, le musée de la musique  présente une architecture en terre stabilisée associant technique moderne et matériaux d’autrefois. Situé en face du Lycée Philippe Zinda Kaboré, ce musée offre à voir des instruments de musique traditionnelle.

  • le Musée de Manéga

Appelé également musée de la « bendrologie » qui signifie en langue Moore le « langage du tam-tam », ce musée fait découvrir un véritable trésor ethnologique réunissant des masques sacrés, des fétiches, des pierres tombales, des instruments de musique, ainsi que des reconstitutions de scènes de la vie sociale. Situé à 50 km de Ouagadougou, il est un lieu idéal d’initiation aux rites du Burkina Faso et plus particulièrement Mossi. http://www.musee-manega.bf/

  • les mares aux crocodiles sacrés de Bazoulé et de Sabou situées respectivement à 30 km et 90 km de Ouagadougou ;
  • le Ranch de Nazinga situé à environ 200 km de Ouagagoudou ;
  • le Parc Animalier de Ziniaré ;
  • le ranch expérimental de Wedbila ;
  • le parc national Kabore-Tambi ;
  • L’Architecture Kasséna dans le village de Tiébélé

Situé à 170 km de Ouagadougou au cœur de la région Kasséna au Sud du pays, on y découvre une architecture locale magnifique. Il s’agit de cases qui s’imbriquent les unes dans les autres avec des escaliers extérieurs menant aux terrasses, le tout décoré de peintures faites par les femmes.

  • Le centre national d’artisanat d’art (CNAA) qui abrite les ateliers des multiples métiers de l’artisanat ;
  • Le village artisanal de Ouagadougou (VAO)

Ce lieu est un espace de création, de production et de vente des produits de l’artisanat burkinabé. Il rassemble plus de 500 artisans du Burkina répartis dans 25 métiers. Le site compte près de 50 ateliers ;

  • Le quartier des artistes bronziers a yogsin :

Ces artistes utilisent la technique de la cire perdue pour fabriquer des objets de décoration.

La zone de l’Ouest

C’est la zone par excellence du tourisme de découverte et de villégiature. On peut y découvrir :

  • Le musée provincial de Bobo-Dioulasso
  • La Mosquée de Dioulasso-ba à Bobo-Dioulasso :

La Mosquée de Dioulasso-ba à Bobo-Dioulasso  est caractérisée par son architecture en Banco, de type soudanaise. Datant de la fin du XIXème siècle, elle est née d’un conflit entre Sya (Bobo-Dioulasso) et le Kénédougou. Le roi de Sya ne pouvant faire face seul aux assaillants, aurait négocié l’appui des musulmans de son canton. Ainsi, il sortit vainqueur et autorisa la construction d’une mosquée par les musulmans. A l’époque, tous les ressortissants du canton de Sya étaient des animistes.

  • la guinguette qui est une piscine naturelle au cœur de la forêt tropicale
  • la mare aux hippopotames de Bala (60 km de Bobo)
  • les gravures rupestres de Borodougou (25 km de Bobo)
  • le Lac de Tengrela situé à 7 km de Banfora abrite des hippopotames (possibilité de promenade en barque)
  • les pics de Sindou (50 km de Banfora)
  • les domes de Fabedougou
  • le mont tenakourou
  • les Falaises de Banfora
  • le Musée de Gaoua
  • les grottes de Gaoua
  • les Cascades de Karfiguéla situées à 12 km de Banfora.
  • les cavernes de Douna
  • les Ruines de Lorépeni (39 km de Gaoua) :

Ces ruines ont été inscrites sur la liste du patrimoine mondial lors de la 33e session du Comité du Patrimoine mondial de l’UNESCO tenue à Séville en Espagne du 22 au 27 juin 2009. Ce sont de hauts murs impressionnants de moellon de latérite, allant jusqu’à six mètres de haut. Entourant un grand établissement abandonné, ils font partie d’un grand ensemble d’une centaine d’enceintes en pierre. Les murs d’enceinte remontent au moins au 11ème siècle de notre ère.

La zone de l’Est

C’est la zone par excellence du tourisme cynégétique et de vision. Elle renferme, sur des espaces protégés et disséminés un peu partout, de nombreux parcs nationaux et de réserves de faune. On y trouve de nombreuses espèces de la faune Ouest africaine : lions, hippotragues, buffles, éléphants, phacochères, singes, etc. plusieurs concessions de zones de chasse sont ouvertes du 1er décembre au 30 mai à la chasse et au tourisme de vision.

  • Le Parc national d’Arly

Situé à 520 km de Ouagadougou, c’est un Parc naturel, ouvert à la chasse (Décembre – juin) et aux safaris – vision (décembre – mai) à des conditions précises (permis, tarifs, etc). Cette réserve de faune de 92.500 ha, abrite le grand gibier (lions, buffles, hippopotames, éléphants, etc.) et le petit gibier (singes, antilopes, phacochères, etc.). La visite du parc s’effectue sous la présence d’un guide de chasse ;

  • le Parc national du W (reparti entre le Niger, Burkina Faso, et le Benin) ;
  • les réserves de faune de Pama à 325 km de Ouagadougou ;
  • les collines de Nalambou ;
  • les grottes de Pama ;
  • les falaises de Gobnangou ;
  • les chutes d’eau de kombougou ;

La zone du Nord ou le sahel burkinabé

Située dans la partie nord du pays, c’est une région mystérieuse, étrange, superbe et séductrice se prêtant au tourisme d’aventure et de raids. Les attraits du Sahel couvrent :

  • les dunes de sable et la mare d’Oursi ;
  • les gravures rupestres de Pobe Mengao recouvrant des abris sous roche, situées non loin de Ouahigouya ;
  • le  Musée archéologique de Pobé Mengao :

Ce musée présente une collection d’objets mis à jour qui retracent l’histoire des peuples ayant vécu dans cette zone. Il complète les gravures rupestres de Pobé Mengao ;

  • La mosquee de Bani
  • La tombe mysterieuse de falagountou
  • L’oasis de Djomga
  • Le Lac Dem
  • Les maroquineries du sanmatenga

Plus de sites touristiques peuvent être vus sur :

le site de l’Office National du Tourisme Burkinabé (O.N.T.B)
http://www.ontb.bf
E-mail ontb [at] cenatrin [dot] bf
Tél. +226 50 31 19 59 / +226 50 31 19 60

le site du Ministère de la Culture et du Tourisme
http://www.culture.gov.bf